Compte-rendu du Concours de Réglage Étudiant, session 2014

concours_reglage_big

Comme l’année dernière, les organisateurs de la Saint-Éloi (le musée d’horlogerie de Villers-le-Lac et celui du Locle) ont accepté de recevoir la cérémonie de remise des prix du Concours de Réglage Étudiant de la SFMC. 120 amateurs d’horlogerie, professionnels ou particuliers, se sont donc donné rendez-vous à la salle des fêtes de Villers-le-lac pour honorer Saint-Éloi, patron des horlogers.

Ce concours étudiant, qui vise à mettre en avant le savoir-faire des étudiants horlogers français, porté financièrement par la SFMC et ses partenaires, est né d’une initiative commune entre la SFMC et l’Observatoire de Besançon, après diverses rencontres avec des horlogers locaux, comme M. Denis Stein, retraité du secteur de l’horlogerie. Composante à part entière de l’Université de Franche-Comté, l’Observatoire de Besançon est le seul organisme public au monde habilité à délivrer le titre de chronomètre à une montre mécanique terminée et emboîtée. Le bulletin de marche individuel délivré par l’Observatoire de Besançon offre donc un prestige inégalé aux montres ayant passé avec succès les épreuves chronométriques.
En début d’année 2014, 15 étudiants de 1ère année de DMA du lycée de Morteau et 6 apprenants de l’AFPA de Besançon ont reçu chacun un mouvement de montre, un calibre ETA 6497 en version montre bracelet. Au cours de l’année, les participants ont reçu la visite de différentes personnalités du monde horloger qui ont bien voulu offrir un peu de leur temps afin de les faire profiter de leur expérience : Denis Stein, horloger aujourd’hui en retraite, qui a longtemps travaillé sur les réglages chronométriques pour de grandes maisons horlogères ; Émile Pequignet, fondateur de la manufacture bien connue qui porte toujours son nom ; Bruno Laville, maître-horloger indépendant bisontin, diplômé « meilleur ouvrier de France » ; et Éric Coudray, parrain de cette édition, horloger-créateur, inventeur du gyro-tourbillon ayant obtenu en 2012 le prestigieux prix Gaïa ainsi que le Design Award la même année.
Cette année, un travail supplémentaire mais indissociable de travaux de réglage chronométriques de qualité a été demandé aux participants : la dépose puis la « reconstruction » de l’organe réglant, grâce à des kits « chronométrie » adaptables sur le mouvement 6497 de la manufacture ETA. Les participants ont donc réalisé seuls le remplacement de l’organe réglant, avec toutes les opérations inhérentes à cette action (virolage, pitonnage, comptage du spiral).
Début novembre 2014, les montres ont été déposées terminées et emboîtées à l’Observatoire de Besançon pour contrôles selon la norme ISO 3159. À la suite de ces contrôles, un classement a été établi d’après une formule prenant en compte les 7 critères de cette norme. Sur les 18 montres déposées par les participants, 11 ont réussi les tests du service chronométrique de l’Observatoire de Besançon.
Après réunion et délibération du jury composé des membres du comité d’organisation, présidé par le parrain du concours, monsieur Éric Coudray, le classement a été confirmé. Les montres ont alors été remises aux étudiants le soir de la cérémonie de remise des prix avec un bracelet cuir et un écrin. Des cadeaux (adhésion et revues de l’AFAHA, ainsi qu’un livre sur les horloges d’édifices offert par M. Éric Coudray) accompagnaient les bulletins de marche de l’Observatoire de Besançon et les certificats de réglage remis aux lauréats.

Palmarès de l’édition 2014 :

1er prix de réglage : François MAILLOT (Lycée de Morteau)
2e prix de réglage : Adrien GARNIER (Lycée de Morteau)
3e prix de réglage : Roxane MEYRAT (Lycée de Morteau)

Share on Facebook